CS@
Ateliers de Débitage de

Nideck Kleineck 5 

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail




- Séries de nucleus discoïdes. Le débitage atteint généralement les 2/3 du pourtour. La vue de profil (haut) montre l'alternance des enlèvements, la vue de face (bas) montre leur envahissement et leur orientation centripète.
- Série de nucleus discoïdes. Sur cette image, envahissements et orientation centripète sont nettement visibles.
- Nucleus allongés de morphologie prismatique. Les enlèvements laminaires sont extraits sur 3 faces, on parle alors de débitage semi-tournant

L'observation des nucleus et des éclats montre qu'il s'agit probablement d'un débitage au percuteur dur, ce qui a été confirmé par les expériences de taille expérimentale que nous avons effectuées sur les blocs de rhyolites au galet de quartzite, permettent d'obtenir les mêmes stigmates que sur les pièces originales. Les tentatives de débitage au percuteur tendre ont également pu être menées à bien. Certaines pièces archéologiques montrent des caractéristiques identiques, ce qui peut être l'indice de l'utilisation de cette méthode sur le site. Le nombre élevé de nucleus par rapport aux éclats présents laisse supposer qu'une partie des supports produits ont probablement été transportés par les tailleurs du vallon du Nideck vers le val de Bruche.

Une découverte d'intérêt dans la région du Rhin supérieur

Le gisement de Nideck Kleineck représente un nouveau jalon qui vient s'ajouter aux rares données connues concernant l'occupation paléolithique régionale, tant pour les Vosges moyennes que pour le bassin du Rhin supérieur. Trouvé à l'occasion d'une recherche thématique centrée sur le site moustérien de Mutzig Felsbourg, l'étude du gisement de Nideck Kleineck paraît essentielle pour appréhender les stratégies d'occupation préhistoriques en val de Bruche. La reconnaissance d'une zone d'exploitation de matières premières à Nideck vient compléter l'éventail sur les différents types de gisements néandertaliens actuellement étudiés en région : station stratifiée d'habitat à foyers et vestiges osseux de grande faune consommée à Mutzig Felsbourg, site de halte de chasse et boucherie à Achenheim. Les études conjointes de ces différents types de gisements s'avèrent fort utiles pour entrevoir les modalités de fréquentation du territoire de la vallée de la Bruche.

D'ores et déjà, on peut percevoir que les néandertaliens maîtrisaient et avaient une excellente connaissance des ressources naturelles régionales lithiques et faunistiques : l'implantation stratégique de leurs établissements en val de Bruche en témoigne ! Ce n'est pas un hasard si ces groupes de chasseurs-collecteurs paléolithiques sont venus s'installer à Mutzig Felsbourg et ont prospecté au carrefour de différents biotopes offrant des ressources minérales, végétales (travail du bois fréquent à cette période) et animales variées, leur permettant d'assurer leur subsistance.

CS@