CS@
Ateliers de Débitage de

Nideck Kleineck 3 

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


Pétrographie des rhyolite beige crème hyper-acides de Kleineck

Clichés : Roche à fluidalité visible : formes en alvéoles étirées ou aplaties, avec signe d'écoulement et sens d'étirement bien visible. On y observe des débris énallogènes brun foncé, ce sont des enclaves bréchiques centimétriques de débris de pente anguleux incorporés lors de la coulée. La roche montre un fond gris beige généralisé à grains de quartz arrondis, altérés, à plages et golfes de corrosion, ou à phénocristaux bréchiques polygonaux de quartz hyalin ou gris translucide anguleux, à éclat brillant. Des alvéoles sphériques à coalescentes de recristallisation et poches circulaires au pourtour irrégulier, à petites sphères blanc laiteux sont des alvéoles à sphérolites de dévitrification fibro-radiés (moins de quartz, plus de feldspaths). Le détail du fond est microlitique blanc gris à gangue laiteuse à crème. On y observe de petits débris énallogènes et microcristaux sombres de micas ou plagioclases.
(macrophotographies, grossissement x8, x16).

Ce diaclasage tridirectionnel donne un front de taille à débit prismatique permettait à l'homme préhistorique l'arrachage manuel de blocs et de plaques de format prismatique à faces planes, arêtes aiguës et de dimension moyenne L = 30 cm, l = 5 à 10 cm, E = 15 cm, et angle variant entre 50 et 80°. Les séries géologiques d'origine sont les terrains primaires du Permien, étage du Saxonien, formations de tufs et rhyolites hyper-acides du secteurs du Nideck, Lutzelhouse.
Les formations de rhyolites hyper-acides, contrairement aux ignimbrites et tufs trop hétérométriques et trop peu siliceux, ont particulièrement intéressé les hommes préhistoriques, d'une part pour leur bonne aptitude à la taille, d'autre part pour leur module facilement exploitable dû au diaclasage tridirectionnel de la roche, d'autre part par une bonne accessibilité des affleurements en gerbe à blocs facilement désolidarisables de l'affleurement.

Présentation des sondages de 1997-1998



Clichés : Situé quelques mètres au dessus du sentier d'accès, les secteurs de débitage préhistorique sont situés sur le replat sommital d'affleurement des rhyolites beige crème hyper-acides. A l'avant plan le secteur du principal sondage archéologique de Kleineck 98 ; au centre, le toit visible de la nappe rhyolitique exploitée (mesure = 20 cm) ; à droite, le front ou rebord à blocs prismatiques de la nappe.

Au cours du deuxième semestre 1997, un sondage archéologique de deux mètres de large sur 50 cm de profondeur, jusqu'au toit de la nappe des rhyolites claires, mit au jour une centaine de nucleus sub-circulaires de 100 à 110 mm de diamètre, pour un poids moyen de 300 à 400 g, à enlèvements envahissants souvent bifaces. Les vestiges préhistoriques découverts à Nideck Kleineck attestent de la présence d'une aire d'exploitation de plein air avec extraction, et débitage sur place. Le mobilier lithique préhistorique a été découvert à Nideck Kleineck, sur un rayon de 20 m, en surface et jusqu'à la roche mère, sur 50 cm à 1 m de profondeur. Il a été recueilli en et hors stratigraphie à l'occasion de ramassages de surface et lors de sondages. Deux zones ont été prospectées, le replat sub-horizontal de la nappe rhyolitique et le cône d'éboulis. Sur le plan stratigraphique, deux sondages sur le replat de l'affleurement ont permis la découverte d'éclats sur une épaisseur de 5 à 50 cm. Ont été ainsi collectés dans une couche archéologique unique des éclats de débitage, quelques outils et un peu moins d'une centaine de nucleus épais, débités sur blocs et dont certains ont été retouchés pour en faciliter le débitage (préparation de plan de frappe visible).

CS@