CS@
Station Moustérienne

Mutzig Felsbourg 6 

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


Enfin, au gré de ses circulations au sortir du val de Bruche en plaine d'Alsace, il a pu ramasser des galets ou nodules siliceux de silex calcédonieux sur divers versants des terrains du Secondaire des Collines sous vosgiennes (vers Wasselonne et Obernai) ou ramasser des galets du paléo-Rhin ou de ses alluvions, en direction de Strasbourg. (Roches calcédonieuses, silex + tableau des roches calcédonieuses, silex (Trias sup., Jurassique).

La gamme des roches dures siliceuses débitées à Mutzig, Felsbourg montre non seulement la bonne connaissance qu'avaient les moustériens des ressources fournies par leur environnement, mais aussi une capacité technique très fiable pour mettre en œuvre un débitage adapté à chaque type de roches. En l'absence de silex, cela indique également la nécessité d'utiliser des matières minérales de substitution dans ce secteur bordant le massif vosgien. La corrélation parfaite entre outils fabriqués et roches en affleurement dans un rayon de 30 km autour du site, démontre indéniablement la provenance locale des matières premières.

Faciès pétrographiques débités à Mutzig-Felsbourg

1 = Quartz filonien laiteux ; 2 = Quartz filonien noir à filonnets de quartz laiteux ; 3 = Quartzite brune du grès à conglomérat vosgien ; 4 = Quartzite grise du grès à conglomérat vosgien ; 5 = Grauwacke fin vert olive clair ; 6 = Grauwacke moyen gris clair ; 7 = Schiste brun siliceux ; 8 = Chaille à oolithes (calcaire siliceux) ; 9 = Silex brun à alvéoles calcédonieuses gris bleu ; 10 = silex brun gris calcédonieux ; 11 = Silex brun à ovoïdes ; 12 = Silex gris ; 13 = Silex brun ; 14 = Silex miel ; 15 = Phtanite à radiolaires vert olive foncé ; 16 = Phtanite à radiolaires vert gris, à filonnets hématisés ; 17 = Phtanite à radiolaires gris cendreux ; 18 = Phtanite à radiolaires noir (lydienne) ; 19 = Radiolarite lie de vin ; 20 = Kératophyre (famille spilite) ; 21 = Rhyolite siliceuse brune à rouge, à enclaves (porphyre amarante) ; 22 = Rhyolite siliceuse chocolat à marron, à nodules calcédonieux beiges ; 23 = Rhyolite siliceuse rosée, gris beige à beige clair, à enclaves et sphérolites ; 24 = Rhyodacite siliceuse cendreuse à noire ; 25 = Diabase (surface altérée, chloritisée).

Lames Minces pétrographiques, industries de Mutzig-Felsbourg

Ci-dessous : clichés d'images faites au microscope Leïca Wild MPS 52, au Laboratoire "Geoarchäologie Basel", présentant des images de lames minces de roches x8, x25 et x50, en lumière naturelle (beige), en Nicols croisés (sombre) et lumière nicols Y - gypse (rosé).

< Clichés n° 1 et 2 : Quartz-Kératophyre porphyrique marron, à alvéoles de dévitrification colmatées par SiO2 et Fd ; clichés n° 3 et 4 : Grauwacke grise sombre.

Roche fine, dure, aphane, à cassure conchoïdale. Fond imprégné de silice. Alvéoles de diamètre moyen 1,28 mm, colmatées par des grains de silice microcristallisée et tapissées de feldspaths à bords corrodés : cristaux sombres de taille moyenne 320 mm (orthose albitisée, albite).
Provenance : terrains du Carbonifère inférieur, kératophyres aphanitiques et quartz-kératophyres porphyriques des formations volcaniques du Dévonien moyen (Givétien) du massif de Schirmeck et Rothau - Salm.

Roche détritique (classe des arénites) où sont visibles des cristaux de calcite (micrite et calcite recristallisée) et des particules d'éléments volcaniques dans un fond quartzeux. Grains de calcite grossiers à bréchiques, de taille moyenne : L = 320 µm.
Provenance : terrains du Carbonifère supérieur, Houiller de Hersbach - Wisches - Urmatt.

Les formations d'origine de ces roches sont de nature essentiellement vocano-sédimentaire. Elles appartiennent aux séries du Dévonien (Givétien, Frasnien) et Carbonifère (Viséen facies Culm, Houiller), connues pour le Val de Bruche sous l'appellation de formations dévono-dinantiennes.

< Clichés n° 1 et 3 : phtanite à Radiolaires vert-olive ; clichés 2 et 4 : phtanite noir, lydienne.

Roche détritique fine (classe des lutites), jaspe vert sombre microgrenu à cassure conchoïdale. Fond imprégné de silice (opalifié), à chlorite et épidote cristallisée (cristaux noirs). Cette roche sédimentaire est un jaspe contenant des tests de Radiolaires (sphères blanches plus ou moins ovoïdes), de diamètre moyen = 240 mm en (4) et à squelette calcédonieux ou chloriteux par épigénie. On observe des stratifications avec des zones sans Radiolaires intercalées avec des zones où elles elles sont présentes.
Provenance : terrains du Carbonifère inférieur, complexe dévonien du val de Bruche.

 

CS@