CS@
Station Moustérienne

Mutzig Felsbourg 5

 

 

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


Diversité des roches volcaniques et métamorphiques débitées

Si le matériel de prédilection des moustériens est habituellement le silex, celui-ci n'est pas toujours abondant partout. Au Paléolithique moyen, le peuplement moustérien de Mutzig, Felsbourg a développé une industrie sur roches siliceuses diversifiées provenant principalement du val de Bruche et se substituant au silex trop rare en Alsace.
Occupant les abords du Felsbourg, les moustériens s'approvisionnaient à proximité en quartzites, rhyolites, phtanites et autres roches volcano-sédimentaires à forte teneur en silice. Ils étaient opportunistes dans leur quête et ont exploité de préférence les galets des alluvions des rivières proches et des talus d'éboulis du poudingue local, à peu de distance de leur campement.
L'approvisionnement en roches destinées à la fabrication d'outils s'est fait selon trois origines distinctes :

- Le grès du conglomérat principal (Trias, Bundsandstein) constituant l'ossature du Felsbourg est formé d'un poudingue à galets de quartzite et de quartz laiteux filonien pouvant atteindre une dizaine de centimètres de diamètre. L'Homme paléolithique avait ainsi à disposition une importante quantité de galets qu'il pouvait simplement ramasser ou prélever dans les formations de versant, au pied de la paroi abrupte du Felsbourg, là où il s'était installé ou à proximité. (Quartz, quartzites + tableau des roches métamorphiques (Trias Buntsandstein).

- Le climat würmien (plus aride et plus froid que l'actuel) ne permettait qu'une végétation très clairsemée. On peut alors supposer que, lors de violentes précipitations, la Bruche pouvait présenter un débit torrentiel lui permettant de charrier des blocs et des galets de taille importante des séries primaires encaissantes du val de Bruche.

Des outils façonnés dans des roches siliceuses volcaniques du Permien du Nideck, et volcano-sédimentaires du Dévono-Dinantien bruchois sont nombreux sur le site : il s'agit de choppers, racloirs, denticulés en rhyolites du Nideck ou en phtanites de la série de Schirmeck - Hersbach. Il est aujourd'hui certain que l'Homme exploitait directement des gisements de roches siliceuses volcaniques ou volcano-sédimentaires, dans le secteur où les grès vosgiens forment la ligne de crête. Cette hypothèse vient d'ailleurs d'être vérifiée dans la région d'Oberhaslach, où de petits groupes de chasseurs préhistoriques ont dû s'engager pour aller exploiter des roches volcaniques se prêtant à la taille : nous y avons trouvé un atelier de débitage moustérien sur rhyolites siliceuses blanches à Nideck, Kleineck, et la présence de nombreux nucléus, éclats de débitage, et quelques outils. (Rhyolites, grauwackes et Phtanites, schistes siliceux + tableau des roches volcaniques et volcano-sédimentaires (Permien, Dévonien).

CS@