CS@
Station Moustérienne

Mutzig Felsbourg 26

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


Néandertal en période glaciaire à Mutzig-Felsbourg (Histoire pour cm2)
La vie quotidienne à Mutzig il y a 40 000 ans

Mois d'Hiver, décembre, 40.000 av. J.C.

Salut à toi homme qui me succédera! Je m'appelle " Aarock " du clan de la vallée des Mammouths. Je vais te compter quelques événements qui ont marqué notre tribu cette année… Imagine le silence. Pas un bruit ne vient rompre le silence d'encre de cette soirée d'hiver. Dans cet espace peu boisé, la neige et le gel sont bien présents depuis 6 mois déjà. La neige tel un grand manteau recouvre le massif au pied duquel j'habite, au sortir du val de Bruche et plus loin, vers la plaine d'Alsace. Les températures très basses peuvent descendre couramment sous 20°C. Dans ce décor insolite, dénudé, balayé par les vents, tout me semble familier : le camp que j'ai choisi pour l'hivernage est ma maison. Je me suis installé au pied du versant sud du Felsbourg, versant d'abri relatif sous la roche gréseuse qui forme escarpements et corniches sous lesquels les miens ont élu domicile. Je suis ici chez moi.

Sur des bruyères sèches que j'ai déposé sur des branchages de petits bouleaux qui s'étendent en litière, j'ai construit ma tente à partir de deux piquets reposant sur la paroi gréseuse, sur lesquels j'ai étendu des peaux de rennes assemblées par des ligaments du même animal et maintenues en pied de tente par des blocs de grès alignés. Parmi tous les camps qui sont les miens au cours des migrations des grands gibiers, celui-là est le principal, je l'habite presque toute l'année, en tous cas pour le moment.
De là ou je suis étendu, seul en cet endroit, entre les peaux de rennes, je vois, par un jour de la tente, toutes les étoiles de la nuit d'hiver. Je vais m'endormir. La dernière chose que je vois avant de m'endormir, c'est une étoile filante qui vient rompre la monotonie du silence hivernal en un bref et sourd murmure. La terre aride et froide de l'hiver, l'hiver long et sombre sont mon pain quotidien.

Printemps, mai, 39.999 av. J.C.

Puis un jour, le beau temps et la douceur apparaissent, c'est la belle saison qui s'annonce. La lumière brûle rapidement les souvenirs des tempêtes d'hiver et des nuits glaciales et redonne vie à toute chose : dans la vallée, la Bruche dégèle, l'inondation généralisée qui s'en suit recouvre la plaine d'inondation qui s'étend maintenant sur toute la basse vallée. A la fonte des neiges, la vallée de la Bruche n'est plus qu'une suite de marécages de pénétration difficile, d'où émergent par endroits des boqueteaux de bouleaux nains ou peupliers. Les versants proches de la vallée sont recouverts d'épicéas, d'arbustes et graminées. Je vis au cœur de cet univers, chassant pour survivre dans cette étendue hostile et rigoureuse.

La seule chose qui me distingue des autres animaux parmi lesquels je vis, c'est mon rôle au sein du groupe des chasseurs de ma tribu, ma capacité à apprécier et à utiliser la matière brute des roches et galets que je choisis pour leur qualité et leur aptitude à être taillés, que je façonne selon des techniques transmises depuis des générations par mes ancêtres et fabrique des outils taillés variés que je destine à différentes utilisations : casser, couper, racler, trouer... Je vis en équilibre constant et en interrelation avec mon environnement dans cette vallée que j'habite. C'est mon territoire de chasse, borné à une journée de marche de mon domicile. Je m'y approvisionne en roches fines que je destine à l'outillage, galets ramassés au long de la Bruche ou vers les vallons du Nideck et du Netzenbach.
Ma famille a survécu sur cette terre malgré les tempêtes de neige mugissantes des hivers passés, les nuits de gel printanier, l'été souvent frais et pluvieux, l'automne au mauvais temps sombre. J'ai appris où se trouvent les proies que je chasse : mammouth, bison de steppe, aurochs, cheval, renne, mégacéros, cerf élaphe, chevreuil...

CS@Suite