CS@
Station Moustérienne

Mutzig Felsbourg 19

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


Description de la faune par couches différenciées à Mutzig 1 - 1992

(Profil stratigraphique Mutzig 1 - 1992)

Vertèbre de mammouth adulte, Mutzig 1 - 1992. Dents de mammoutheaux, Mutzig 1 - 1992

- C'est dans les couches 3 et 4 que les restes de macrofaune sont les plus abondants. Six espèces ont été identifiées : le renne (Rangifer tarandus), le bison (Bison priscus), le cheval (Equus caballus), le cerf (Cervus elaphus), le mammouth (Elephas primigenius) et le loup (Canis lupus).

Pour chacune de ces espèces, le nombre d'éléments anatomiques est très faible, ce qui rend difficile toute interprétation paléo-ethnographique. La présence d'os de foetus à terme ou de nouveau-né de renne et celle de massacre de renne femelle, où le signe externe de la mue est bien visible, peuvent attester de la présence des Néandertaliens au printemps. Le climat durant l'occupation des couches 3 et 4 était froid et sec, le paysage steppique avec une zone marécageuse, durant la période estivale, et plus herbeuse aux bords de la Bruche.

Dents, os de cheval, renne, mégacéros, Mutzig 1 - 1992

- La couche 5 est la plus riche en ossements de grands mammifères. Neuf espèces ont été déterminées : le renne, le mammouth, le cheval, un boviné (aurochs ou bison), le cerf, le mégacéros (Megaloceros giganteus), le chevreuil (Capreolus capreolus), le loup et le renard commun (Vulpes vulpes). Le renne, le mammouth et le cheval ont laissé le plus de restes, au niveau du nombre minimal d'individus, mais ce sont surtout le renne et le cheval qui sont les mieux représentés. Durant l'occupation de la couche 5, le climat apparaît plus humide et moins rigoureux que celui des couches 3 et 4 ; le paysage devait être plus herbacé et un peu plus boisé le long de la rivière. La présence des restes d'un jeune renne d'environ 27 mois et de celle d'un bois de cerf permet de supposer que les Néandertaliens étaient sur place en été et en hiver au moins.
- La couche 6 est également riche en restes de macrofaune. Parmi les huit espèces identifiées : le renne, le cheval, le bison, le cerf, le chevreuil, le mammouth, le loup et l'ours des cavernes (Ursus spelaeus) ; le renne étant l'espèce dominante, devant le cheval. La présence d'os de foetus à terme ou de nouveau-né de renne permettent de suggérer l'occupation du site durant le printemps. Le climat était alors froid et sec, le paysage steppique avec le maintien d'une zone marécageuse aux bords de la Bruche durant la période estivale.

CS@