CS@
Station Moustérienne

Mutzig Felsbourg 12

Géologie, Neandertal en Alsace, Station de Mutzig, Station de Nideck, Infos, Fond écran,
Homepage, Choix, Introduction, Sommaire, Film, Dna, Publications, Liens, Livre d'Or, E-mail


La stratigraphie de Mutzig 8 - 1995

Trois niveaux archéologiques (f, g, h) tous du Paléolithique moyen, sont compris dans une séquence détritique de type dépôt de pente. Cette série provient des barres rocheuses gréseuses supérieures, formées d'une succession de bancs indurés de grès, épais de 20 cm à 2 m ou plus, passant rythmiquement à des strates moins cimentées épaisses de 5 cm à 20 cm, surcreusées par l'érosion différentielle. La cryoclastie forte en climat de type périglaciaire est à l'origine des écoulements superficiels intermittents (séquences sables - galets, Mutzig 2) et explique l'activité sédimentaire importante. La stratigraphie de Mutzig 8, décrite de haut en bas, est la suivante :

On distingue de haut en bas : (a) le sol actuel, le premier ensemble stérile fait d'éboulis et d'horizons de formation de pente (b, c, d, e), le niveau archéologique du Paléolithique moyen est emballé dans une matrice sablo-cendreuse noire (f, g, h).

a - Horizon humifère épais de 20 à 50 cm : couverture végétale et sol actuel à pédogenèse en cours. Formation sombre où l'on trouve des fragments de plaques gréseuses à débit centimétrique.
b - Horizon sablo-gréseux épais de 10 à 30 cm. Formation d'éboulis marron-clair à petits blocs gréseux décimétriques à pluridécimétriques. Lacune de sédimentation en (A, 0) due à une phase d'érosion.
c - Horizon sableux compact, de puissance 40 à 50 cm, à rares fragments gréseux émoussés. Formation homogène couleur jaune-rouille.
d - Horizon sableux induré, épais de 10 à 15 cm, de couleur rouille. Formation tronquée à droite du bloc rocheux Bb.
e - Horizon sableux compact de couleur rouge-foncé, épais de 10 cm. Formation décalée à gauche et à droite des blocs Ba-Bb.

Faire du feu, les foyers

Traces importantes de socialisation la présence nombreuse de foyers préhistoriques a pu être décelée à Mutzig grâce à la mise au jour en stratigraphie de poches cendreuses gris cendreux à noir, piégées et scellés sous et entre de gros blocs gréseux.

f - Premier niveau archéologique à industrie moustérienne et os, de couleur très foncé à noir, à éléments biogènes. Formation partiellement indurée à sables rubéfiés, cendres, charbons de bois, fragments osseux, outils et pierres brûlés, agglomérés par chauffage : niveau d'habitat préhistorique. Formation tronquée à gauche du bloc rocheux Ba.
g - Horizon noirâtre hétérogène. Niveau d'habitat à multiples poches archéologiques cendreuses à particules charbonneuses, outils et éclats, dans une matrice sableuse foncée. Epaisseur de 25 à 50 cm. On notera la présence d'une strate centimétrique blanc-crême, sur toute sa longueur (25 x 2 cm) : elle définit soit un niveau de concrétionnement carbonaté dû à des dépôts loessiques würmiens altérés (lehmification), soit un niveau d'accumulation par migration du carbonate contenu dans les ossements morcelés, assez nombreux dans l'horizon supérieur f. Il semblerait que comme à Mutzig 1 et 2, ces niveaux carbonatés en secteur acide (grès - sable) soient liés à d'anciens placages loessiques ayant recouverts le secteur au Paléolithique moyen.

CS@